Le WiFi d’entreprise, moteur de la digital workplace

Guillaume Barre
17 avr. 2020

Il ne fait aucun doute que le monde du travail est en pleine mutation. L’époque où l’activité professionnelle était indissociable du temps passé au bureau semble révolue. D’après une étude menée par WiredScore et Cushman & Wakefield, 31 % des salariés pratiquent le télétravail. Et ce, depuis leur domicile, mais aussi depuis d’autres lieux : espaces de coworking, cafés… Une tendance qui s’accélère avec l’arrivée des générations Y et Z, et qui peut s’accentuer en situation de crise (comme avec l’épidémie de maladie à coronavirus). Dans ce contexte, les sociétés sont obligées de s’adapter. Tant du point de vue des outils proposés que de l’aménagement de leurs locaux professionnels, qui deviennent plus flexibles -avec les espaces collaboratifs et le flex office-  et plus connectés -notamment avec le réseau WiFi professionnel et les applications SaaS-.

La digital workplace comme levier de productivité et de bien-être des salariés

On assiste donc premièrement au développement d’un nouveau concept : la digital workplace, ou espace de travail numérique. Cette évolution, qui s’inscrit dans un mouvement plus global de digitalisation de la vie professionnelle, constitue le prolongement du bureau traditionnel. Il s’agit d’un environnement de travail virtuel, regroupant l’ensemble des outils et services nécessaires à l’activité des salariés. Cela permet donc aux collaborateurs de travailler de n’importe où, n’importe quand.

Et de la même façon que le bureau classique peut être individuel, la digital workplace s’adapte à chacun. Ainsi, chaque employé dispose des applications, droits d’accès et rôles correspondant à sa fonction. Mais tous les outils utilisés restent unis par un dénominateur commun : ils doivent pouvoir être accessibles via une connexion Internet professionnelle.

Les bénéfices d’un recours à l’espace de travail numérique sont nombreux. D’après une étude de la société Aruba, plus de 70 % des salariés concernés font état d’une plus grande satisfaction professionnelle, d’un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle et d’une productivité élevée.

La mobilité au cœur des nouveaux espaces de travail

Par ailleurs, la digital workplace possède une incidence significative sur les espaces de travail, physiques cette fois. Car si les salariés peuvent – et souhaitent – de plus en plus travailler de n’importe où, l’idée n’est pas de les voir déserter les locaux de l’entreprise. Au contraire, ceux-ci doivent s’adapter aux nouveaux usages, en proposant des lieux plus flexibles : salles dédiées à la création, à la collaboration, ou encore « flex office », qui désigne l’absence de bureau fixe pour chaque employé.

Il convient donc d’optimiser les espaces immobiliers, en les repensant en fonction du nomadisme croissant des collaborateurs. À présent, ces derniers privilégient en effet les dispositifs mobiles pour leur activité professionnelle : ordinateurs portables ou smartphones. L’ensemble des sites, du hall d’accueil aux bureaux, en passant par la cafétéria, devra ainsi pouvoir accueillir ces nouveaux usages, pour les salariés, mais aussi pour les visiteurs.

L’importance d’une architecture WiFi d’entreprise adaptée aux nouveaux usages

Par conséquent, il est primordial de se doter d’un réseau WiFi d’entreprise performant, pour suivre ces évolutions. Cela passe tout d’abord par un dimensionnement précis de la fibre optique dédiée, en estimant les besoins de connectivité de la société. L’idée est alors de faciliter la mobilité des employés, grâce à une couverture réseau sur la totalité des espaces de travail, tout en maîtrisant les coûts associés.

Ensuite, une fois l’installation du WiFi d’entreprise réalisée, il conviendra de superviser le réseau mis en place. Objectif : garantir une disponibilité maximale de la connexion Internet pour tous les utilisateurs. Et la question de la fiabilité de l’infrastructure n’est pas négligeable. En effet, d’après l’étude de WiredScore et Cushman & Wakefield, plus de trois quarts des employés considèrent que les problèmes de connectivité peuvent peser sur leur productivité. Et 56 % des sondés estiment que de tels incidents peuvent dégrader l’image de l’entreprise.

 

Vous devriez aussi apprécier

les articles sur Tendances

Recevoir des news