Comment bien dimensionner la fibre de son entreprise

Etienne DETRIE
26 sept. 2022

En tant qu’opérateur telecom B2B, nous sommes régulièrement sollicités par des PME, des ETI ou des très grandes entreprises pour déployer la fibre dans leurs bureaux.

Mais avant de déployer, il faut savoir quoi déployer ! De la fibre optique professionnelle à débit garanti et symétrique ? Sans aucun doute. Les technologies de fibre mutualisée ne présentent pas suffisamment de garanties par rapport aux enjeux relatifs à la connectivité dans les entreprises.

Ainsi la question devient-elle : De quels débits avez-vous vraiment besoin pour connecter tous vos collaborateurs ? Comment dimensionner votre fibre ? 

Si le débit est sous-estimé, la bande passante va saturer et cela aura un impact négatif sur la productivité et la satisfaction des collaborateurs. Si le débit est surestimé, le risque est uniquement financer, peut-être payez-vous trop cher pour ce dont vous avez réellement besoin. Mais globalement, on ne saura trop recommander d'être prudent et d’avoir de la marge sur la croissance continue des usages.

La clé de succès d’un bon dimensionnement, c’est de se caler sur les pics de connexion attendus. Si chaque jour, vous constatez un pic de connexion entre 17h et 17h15, il faut que les débits soient au rendez-vous pour garantir la qualité de service pendant ce pic.

Nous allons donner des éléments de réponse en considérant 2 approches : l’approche mathématique et l'approche empirique, qui ne s’opposent d’ailleurs pas nécessairement.

L'approche mathématique

Chaque usage internet consomme du débit. L’approche mathématique consiste à lister tous les usages attendus dans une entreprise, à évaluer le débit nécessaire pour chacun de ces usages, puis à prendre des hypothèses pour déterminer les pics d'activité (taux d’utilisation simultanés) de ces usages.

Débit nécessaire pour les principaux usages professionnels

Usage Mbps
Navigation web 1
Appel voix 0,5
Appel vidéo 3
Streaming audio 0,5
Streaming vidéo 5
StreaminG 4K 24

 

Prenons un bureau de 100 collaborateurs. L’approche très prudente consisterait à dire qu’il faut permettre aux salariés de faire un appel vidéo tous en même temps, et ainsi prévoir un débit total de 300 Mbps dans les bureaux. 

Pour être plus fin, on pourrait certainement affiner les hypothèses. Sur 100 collaborateurs, voici une situation qui pourrait être plus probable :

  • 30 personnes hors du bureau (télétravail, rendez-vous)
  • 30 personnes  qui utilisent simultanément l’appel vidéo
  • 10 personnes qui font du streaming vidéo en simultané
  • 25 personnes qui font de la navigation internet simple.
  • 5 personnes offline à l’instant T.

Le débit requis serait alors de 165 Mbps qu’on pourra arrondir à un dimensionnement de 200 Mbps.

L'approche empirique

L’approche empirique est l’approche que nous préférons à l’heure de recommander un dimensionnement à un client.

Nous comptons dans notre portefeuille de clients un nombre très important d’entreprises de toutes tailles, de différentes industries, chez qui nous fournissons nos solutions de connectivité managées. Ainsi avons-nous tout un référentiel de data de consommation de débit qui nous permet d’éclairer des choix de capacité internet.

Exemple 1 - Bureau de 500 personnes (éditeur de solutions numériques)

  • Nous fournissons 2 fibres de 500 Mbps (soit un dimensionnement total de  1 Gbps).
  • Nous constatons des pics de trafic autour de 340 Mbps. 
  • Nous sommes donc a priori dans une situation de sur-dimensionnement, mais assumée par le client qui a souhaité qu’en cas de panne d’un lien fibre, l’autre lien puisse totalement couvrir le trafic des collaborateurs.

Exemple 2 - Bureau de 1700 personnes (Média - Publicité)

  • Nous fournissons une fibre optique 10 Gbps
  • Il apparait que la consommation pic de débit ne dépasse que très rarement les 2 Gbps.

Je pense qu'en mixant ces 2 approches et en analysant vos usages et trafic actuels, vous trouverez sans mal le débit nécessaire à votre entreprise. De toute évidence, il semblerait que le dimensionnement plancher requis soit de 1 Mbps minimum par salarié.

S'abonner à la newsletter

Vous devriez aussi apprécier

les articles sur Digital Workplace

Recevoir des news