Quelle norme WiFi choisir ?

Etienne DETRIE
01 févr. 2022

Article mis à jour le 02/05/2022

Les normes WiFi évoluent régulièrement, tous les 4 ans environ (plus rapidement que les réseaux cellulaires !). Il n'y a pas si longtemps, ces innovations n'étaient pas vraiment connues du grand public, notamment parce que les normes avaient des noms trop pointus : 802.11n, 802.11ac, etc. Depuis 2018, le référentiel de normes est beaucoup plus digeste : WiFi 4, WiFi 5, WiFi 6, WiFi 6E...

Frise evolution WiFi v1 FR

Est-ce la seule raison qui explique pourquoi le WiFi est soudainement devenu un véritable argument marketing pour les opérateurs ? Bien sûr que non. Les opérateurs vont là où les attendent les utilisateurs : sur le chemin du débit et de la bonne couverture radio. C'est la raison pour laquelle des opérateurs grand public comme Orange et Bouygues Telecom communiquent uniquement sur le WiFi dans la promotion de leurs nouvelles box. 

Le WiFi 6E : dernière norme homologuée

Après l'homologation de la norme WiFi 6 (802.11ax) en 2019, voici déjà le WiFi 6E.

Tout savoir sur le WiFi 6E

Si le WiFi 6 proposait déjà des évolutions spectaculaires par rapport au WiFi 5 :

  • Débit théorique maximum : 10,5 Gbps
  • Meilleure efficacité dans des environnements très denses
  • WiFi moins énergivore avec la technologie Target Wake Time

Le WiFi 6E ouvre une nouvelle voie avec l'utilisation d'une 3ème bande de fréquences, le 6 GHz.

Donc vous si souhaitez déployer un réseau WiFi sur votre site, il y a de fortes chances que vous vous interrogiez sur la pertinence d'installer une infrastructure en WiFi 6 ou en WiFi 6E, parce que vous aurez certainement envie d'avoir ce qui ce fait de mieux sur le marché. Pour autant à chaque problématique sa solution et ce sera à votre fournisseur de WiFi professionnel de vous conseiller, au-delà de la question de la nouvelle norme WiFi ! 

 

Faut-il basculer à tout prix sur du WiFi 6 ou 6E maintenant ?

Comme souvent, c'est une histoire d'équilibre avec plusieurs critères à prendre en compte : 

  1. Les fonctionnalités / le niveau de service attendus : le WiFi 6 ou 6E sera vraiment pertinent pour supporter un trafic très important (infrastructures full Giga) dans des environnements très denses. Vous n'avez a priori pas besoin d'acheter un 4x4 si vous roulez uniquement en ville. Par ailleurs, il faut également garder un oeil sur les capacités réseaux des équipements qu'on projette d'utiliser (smartphones, ordinateurs, etc.). Aujourd'hui, les smartphones compatibles WiFi 6E se comptent sur les doigts d'une main. Et ceux compatibles WiFi 6 sont uniquement des appareils haut de gamme.

  2. Le budget : quand l'équilibre financier est un point clé du déploiement, l'utilisation de matériel professionnel 100% reconditionné (AP WiFi 5 haute densité par exemple) peut être la bonne réponse.  En effet, la valeur ajoutée d'une infrastructure réseau "as a service" réside avant tout dans le savoir-faire et la couche logicielle construite par l'opérateur. Rappelons-nous aussi que chaque borne WiFi 4 peut écouler entre 300 et 600 Mbps, ce qui satisfait encore un certain nombre de besoins.

  3. La sensibilité au numérique responsable : A mes yeux, le sujet de la qualité n'est pas tant dans la norme WiFi que dans l'expertise d'implémentation, de configuration et de supervision du réseau.  Dis autrement, tant que les équipements n'entrainent pas de limitation fonctionnelle, nous faisons tout notre possible pour les faire tenir dans la durée. Cette approche nous permet de moins polluer tout en proposant à nos clients un WiFi multiservice performant et en adéquation avec leurs enjeux et leur budget.

Faut-il attendre le WiFi 7 ?

Vous pourriez également avoir envie d'attendre les prochaines normes qui sont déjà dans les cartons avant de renouveler votre parc. Le WiFi 7 pointe déjà le bout de son nez, on l'annonce pour 2024... 

S'abonner à la newsletter

Vous devriez aussi apprécier

les articles sur Nos analyses

Recevoir des news